La rambarde d’escalier, une sécurité élégante et robuste

Les origines de l’escalier sont assez lointaines, il s’agit d’une structure ayant connu une évolution temporelle avant de devenir l’escalier à rambarde tel que nous le connaissons. Le mot « escalier » provient du latin scalarium, signifiant « l’échelle ». Si le terme escalier n’est utilisé que depuis la renaissance, il s’agit d’une structure utilisée depuis des millénaires à travers le monde. Les origines architecturales de l’escalier moderne remontent à l’Antiquité. Jusqu’au Moyen Age, les escaliers ne se limitaient strictement qu’à leur fonction de passer d’un étage à un autre, et le souci de l’esthétisme n’était pas encore un critère pris en considération par les architectes de l’époque. Il a fallu attendre la renaissance pour que la mise en valeur de l’escalier ne s’impose dans le milieu architectural, et que ce dernier ne constitue une pièce phare d’une structure à plusieurs étages.

La bonne esthétique d’un escalier moderne passe de nos jours par son harmonie avec la rambarde qui l’accompagne. Fondamentalement composée de poteaux reliés entre eux par une main courante, la rambarde d’escalier habillera votre appartement ou votre maison. Protéger votre extérieur avec une rambarde escalier peut se faire avec goût et authenticité. Différents modèles de garde-corps sont pour cela à votre portée. Le plus fréquemment, le garde-corps à câble est un parfait allié pour constituer une rampe d’escalier contemporaine, et pouvant aller de pair avec presque tous les types de matériaux choisis pour vos marches. Le bois et le verre sont également très utilisés pour les rambardes intérieures contemporaines.  D’autre part, il ne faut pas oublier que la sécurité est la vocation primaire d’une rambarde d’escalier, qui se doit par conséquent de respecter la hauteur réglementaire en vigueur dans les normes d’urbanisme. Il s’agit avant tout d’un dispositif de protection qui ne doit pas être inférieur à une hauteur de 1 m.

A l’heure d’aujourd’hui, l’escalier et sa rambarde sont devenus des éléments de décoration à part entière, que ces derniers soient situés en intérieur ou en extérieur. De l’escalier droit, à l’escalier tournant ou en colimaçon, il y en a pour tous les goûts. A vous de choisir le style qui vous convient, en optant pour le moderne, le sobre, l’original et apporter ainsi une touche personnelle à votre chez vous. Le bois est à privilégier pour l’intérieur, et donne une âme chaleureuse à votre demeure. Le verre ou l’inox sont aussi très fréquents en intérieur, et apportent un aspect contemporain, tandis que le béton ou la pierre sont à privilégier pour l’extérieur.

Les escaliers à rambarde se déclinent ensuite sous différentes formes. L’escalier le plus populaire est l’escalier droit. Ce modèle possède l’avantage d’être confortable et simple, et il n’est pas rare d’y trouver en contrebas un réduit ou cagibi. Son installation est rapide, et fait le bonheur de nombreuses personnes car c’est un bon compromis entre ergonomie et esthétisme. Ce dernier peut se présenter sous trois formes, au sein de votre maison ou appartement. D’abord l’escalier à l’anglaise, qui comporte des contremarches (paliers verticaux qui relient chaque marche entre elles) et des marches dépassant en largeur de la rambarde d’escalier. Ensuite, l’escalier à crémaillère, qui est un modèle ne comportant pas de contremarches, et dont chacune des marches repose sur une crémaillère centrale, ou deux posées le long de ses extrémités. Enfin, l’escalier « échelle de meunier » qui est un modèle possédant des limons, et ne comportant pas de contremarches. Il est souvent caractéristique des mezzanines.  Ensuite, le second type est l’escalier tournant, également appelé escalier en colimaçon. Ce dernier a été conçu pour pallier les problèmes d’espaces, mais il est de nos jour un gage d’authenticité, et met en valeur votre intérieur avec son allure discrète.

25 juillet 2022 15 h 31 min

97 total de vues, 0 aujourd'hui